Skip to main content
Logo de la Commission européenne
Solidarité de l’UE avec l’Ukraine

Aide de l'UE à l’Ukraine

Ces informations sont également disponibles en: ukrainien | українська | russe | русский

In focus

Une réponse forte et globale de l’UE

Depuis le début de l’agression russe, l’UE, ses États membres et ses institutions financières ont mobilisé plus de 19 milliards d’euros pour soutenir la résilience économique, sociale et financière globale de l’Ukraine sous la forme d’une assistance macrofinancière, d’un appui budgétaire, d’une aide d’urgence, de mesures de réaction à la crise et d’une aide humanitaire. Une assistance macrofinancière supplémentaire pouvant aller jusqu’à 3 milliards d’euros est en cours d’élaboration.

En outre, des mesures d’assistance militaire d’un montant de 3,1 milliards d’euros ont été prévues au titre de la facilité européenne pour la paix. Ce montant servira à rembourser les États membres ayant fourni une aide militaire en nature à l’Ukraine.

In order to continue supporting Ukraine, on 9 November 2022, the Commission proposed the MFA+ support package for Ukraine of up to €18 billion, with stable, regular and predictable financial assistance – averaging €1.5 billion per month – which would help cover a significant part of Ukraine's short-term funding needs for 2023.

Aide humanitaire

523 millions d’euros ont été alloués à des projets d’aide humanitaire en faveur des civils touchés par la guerre en Ukraine: 485 millions d’euros pour l’Ukraine et 38 millions d’euros pour la Moldavie, afin d’aider les personnes fuyant l’agression russe. L’aide de l’UE permet de fournir de la nourriture, de l’eau, des soins de santé et des abris, et contribue à couvrir les besoins fondamentaux de la population.

Par ailleurs, 332 millions d'euros sont alloués à un programme d’aide d’urgence destiné à assurer un accès aux biens et services de base, tels que l'éducation, les soins de santé et la nourriture. Ce programme contribue également à protéger la population, aussi bien les personnes déplacées à l'intérieur du pays que leurs communautés d'accueil, et à soutenir les petites et moyennes entreprises et l’agriculture. Un autre objectif important est de reconstruire les infrastructures civiles à petite échelle, d'assurer la sécurité énergétique et de renforcer la cybersécurité, la liberté des médias et les actions contre la désinformation. Les projets antérieurs en cours, d’un montant de 185 millions d’euros, ont été ajustés pour répondre aux besoins urgents sur le terrain.

 

Mécanisme de protection civile de l’UE

31 pays
ont proposé leur aide
Plus de 70 000 tonnes
d'aide en nature ont été expédiées en Ukraine

Nous acheminons l’aide vers l’Ukraine en provenance de 31 pays — les 27 États membres de l’UE, ainsi que la Norvège, la Turquie, la Macédoine du Nord et l’Islande — par l’intermédiaire du mécanisme de protection civile de l’UE. Il s’agit notamment de fournitures vitales telles que des médicaments, des denrées alimentaires et des abris, mais aussi d’équipements stratégiques tels que des véhicules de pompiers, des groupes électrogènes, des ambulances et des hôpitaux mobiles.

Plateformes logistiques d’urgence et aide rescEU

Face à l’augmentation exponentielle des besoins, nous avons mobilisé des équipements médicaux et des abris, mais aussi du matériel spécialisé contre les risques pour la santé publique, tels que les menaces chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires auxquelles l’Ukraine est confrontée, par l’intermédiaire des réserves rescEU situées en Allemagne, en Hongrie, aux Pays-Bas, en Grèce, en Roumanie, en Suède et au Danemark. Doté de près de 34 millions d’euros, le soutien rescEU comprend des logements, des combinaisons de protection, des décontaminants, des respirateurs, des pompes à perfusion, des moniteurs de surveillance, des dispositifs ultrasons, etc. L’UE coordonne les évacuations médicales des patients ukrainiens ayant besoin d’un traitement urgent et a transféré jusqu’à présent plus de 1 000 patients dans des hôpitaux de toute l’Europe pour qu’ils y reçoivent des soins spécialisés. Un nouveau centre Medevac de l’UE pour les évacuations médicales de patients ukrainiens a été ouvert en septembre à Rzeszów, en Pologne. Ce centre offrira un espace sûr aux patients arrivant d’Ukraine avant qu’ils ne soient transférés vers des hôpitaux situés dans d’autres pays européens pour recevoir un traitement.

En outre, la Commission a établi des pôles logistiques de protection civile en Pologne, en Roumanie et en Slovaquie, afin de distribuer l’aide nécessaire à l’Ukraine le plus rapidement possible. Ces pôles contribueront à acheminer l’aide fournie par l’intermédiaire du mécanisme de protection civile de l’UE. 

Mécanisme de protection temporaire

La «protection temporaire» prévoit:

  • des droits en matière de séjour;
  • l’accès au marché du travail sous réserve des politiques du marché du travail des États membres;
  • l’accès au logement;
  • une aide sociale;
  • une aide médicale ou autre;
  • pour les enfants et adolescents non accompagnés, le droit à une tutelle légale et l’accès à l’éducation.

Informations destinées aux personnes fuyant la guerre en Ukraine

Corridors de solidarité

La Commission présente un plan d’action visant à créer des «corridors de solidarité» pour permettre à l’Ukraine d’exporter ses céréales, mais aussi d’importer les biens dont elle a besoin, de l’aide humanitaire aux aliments pour animaux, en passant par les engrais. 

Depuis mai, les corridors de solidarité ont permis:

  • d’exporter plus de 12,5 millions de tonnes d’Ukraine, apportant au pays des recettes indispensables et permettant aux céréales de parvenir aux personnes qui en ont besoin;
  • d’exporter, rien qu’en septembre, un total de 6,6 millions de tonnes de produits agricoles ukrainiens, dont 2,6 millions de tonnes via les corridors de solidarité et 4 millions de tonnes via la mer Noire;
  • de fournir une assistance technique à l’Ukraine, à la Moldavie et aux pays de l’UE afin de faciliter et d’accélérer les procédures et de supprimer les goulets d’étranglement à la frontière;
  • de signer, le 29 juin 2022, des accords de fret avec l’Ukraine et la Moldavie afin de faciliter davantage le transit et le transport en provenance et à destination de ces deux pays.

Autres types de soutien

  • Dans le secteur de l’énergie, le réseau électrique ukrainien a été synchronisé avec celui de l’UE. L’UE continuera de soutenir l’Ukraine dans ce secteur, en assurant des flux inversés de gaz vers le pays. L’Ukraine pourra également bénéficier de l’achat commun de gaz, de gaz naturel liquéfié (GNL) et d’hydrogène par l’UE.
  • La Commission propose de suspendre pour un an les droits à l’importation sur toutes les exportations ukrainiennes vers l’UE. Cette proposition comprend également la suspension pour un an de toutes les mesures antidumping et de sauvegarde de l’UE qui pèsent sur les exportations ukrainiennes d’acier. Cette mesure ambitieuse doit servir à stimuler les exportations de l’Ukraine vers l’UE et à remédier à la situation difficile des producteurs et exportateurs ukrainiens.
  • La Commission a invité les opérateurs européens de télécommunications à prolonger leur accord, en vigueur depuis 3 mois, visant à suspendre ou à réduire sensiblement les frais d’itinérance pour les Ukrainiens dans l’UE.
  • Depuis le début de la guerre, l’UE a intensifié son soutien immédiat afin de renforcer la cyber-résilience de l’Ukraine en lui allouant 10 millions d’euros pour des équipements, des logiciels et d’autres formes d'aide liées. Une enveloppe supplémentaire de 15 millions d’euros provenant du train de mesures de 330 millions d’euros a été allouée pour favoriser une transformation numérique résiliente.
  • L’UE fournit un soutien sous la forme de garanties de l’UE émises par des institutions financières telles que la BEI et la BERD. Ce soutien devrait permettre au gouvernement ukrainien d’octroyer des prêts et aux entreprises d’offrir des services essentiels.

Soutien à la reconstruction future

Ukraine public administration building

La communauté internationale devra consentir un effort financier majeur pour reconstruire l’Ukraine après les dévastations causées par la guerre. L’effort de reconstruction devrait être conduit par les autorités ukrainiennes, travaillant en partenariat étroit avec l’Union européenne et des partenaires clés, comme le G7 et le G20, et d’autres pays hors UE, ainsi qu’avec les institutions financières et les organisations internationales.

Une plateforme de coordination internationale, appelée «plateforme de reconstruction de l’Ukraine» et codirigée par la Commission et le gouvernement ukrainien, a également été annoncée. La plateforme serait chargée d’approuver un plan de reconstruction, élaboré et mis en œuvre par l’Ukraine, avec le soutien administratif et l’assistance technique de l’UE. Elle fédérerait les partenaires et les organisations qui soutiennent l’Ukraine, dont les États membres de l’UE, les autres donateurs bilatéraux et multilatéraux et les institutions financières internationales. Le Parlement ukrainien et le Parlement européen y participeraient en qualité d’observateurs.

Pour soutenir la mise en œuvre du plan de reconstruction, la Commission a proposé de mettre en place la facilité «RebuildUkraine», qui constituerait le principal instrument juridique du soutien de l’UE à l’Ukraine, combinant subventions et prêts. Cette facilité serait ancrée dans le budget de l’UE, ce qui garantirait sa transparence, une obligation d’en rendre des comptes et sa bonne gestion financière, avec un lien clair avec les investissements et les réformes.

En savoir plus sur la reconstruction de l’Ukraine

Documents